Les antilimaces Toxique

Les antilimaces

Les antilimaces à base de métaldéhyde sont attirants pour le chien en raison de son goût sucré Toxique

Les anti-limaces, ou molluscicides, sont fréquemment utilisés, dans les jardins ou en agriculture. Les produits disponibles sont à base de 3 substances différentes :

- le métaldéhyde, sous forme de granulés ou de pastilles, souvent bleu turquoise, parfois rose ou vert

- le methiocarbe (ou mercaptodimethur), en granulés violets

- le phosphate ferrique (ou ferramol), en granulés gris verts

Les intoxications animales par ces composés sont fréquentes au printemps,  et le CAPAE-Ouest enregistre plusieurs dizaines de cas chaque année. Les chiens et les chats sont principalement touchés, mais parfois les bovins également. Les animaux peuvent consommer le produit soit parce qu’il aura été mal rangé et donc laissé à leur disposition, soit directement sur le lieu d’épandage. Le métaldéhyde possède un goût sucré qui attire le chien. Il est généralement ajouté un produit amer (le Bitrex) dans les granulés, mais ça ne suffit pas toujours à empêcher l'animal d’en manger.

Ces produits présentent une toxicité variable selon la molécule 
présente :

- le métaldéhyde possède  une action 
convulsivante, entrainant les signes suivants, qui apparaissent dans les 2 heures après l’ingestion : salivation abondante, encombrement des voies respiratoires, crises convulsives pratiquement ininterrompues, et parfois diarrhée verdâtre nauséabonde. La mort peut survenir suite aux difficultés respiratoires.

- Le méthiocarbe produit aussi rapidement une hypersalivation, des vomissements, de la diarrhée, des troubles respiratoires et des tremblements ou des convulsions. L'évoluation peut également être mortelle.

- Le phosphate ferrique, souvent présenté comme un produit sans danger sur l’emballage, est moins dangereux, mais peut entraîner  salivation, vomissements et diarrhée, et lors d’ingestion importante peut provoquer une hépatite.

Si votre chien a avalé du métaldéhyde ou du méthiocarbe, il faut rapidement contacter votre vétérinaire ou le CAPAE-Ouest pour décider de la conduite à tenir en fonction de la quantité ingérée, afin qu’il soit pris en charge si besoin le plus tôt possible. S’il s’agit de ferramol, le risque est moindre, mais un traitement vétérinaire peut néanmoins être nécessaire en cas de gastroentérite.

Si vous avez été confronté à un problème d'intoxication de votre animal par les antilimaces, vous pouvez déclarer le cas pour enrichir les références du Centre Antipoison Animal. Merci pour votre contribution.

Déclarer un cas d'intoxication par les antilimaces


Tel 24h/24 7j/7 Votre animal est exposé à un produit toxique. Appelez le 02 40 68 77 40