Les anxiolytiques benzodiazépines Toxique

Les anxiolytiques benzodiazépines

Les médicaments anxiolytiques de la famille des benzodiazépines provoquent une somnolence, parfois précédée d'agitation, et peuvent conduire au coma. Toxique

Les benzodiazépines sont utilisées couramment chez l’homme en tant que tranquillisants, lors d’anxiété ou d’insomnie. Il existe, en médecine humaine, de nombreux représentants, dont les 2 plus connus sont Lexomil ® (bromazépam) et Valium ® (diazépam). Mais on peut citer aussi Xanax ® (alprazolam), Seresta ® (oxazépam), Tranxène ® (clorazépate)…

En médecine vétérinaire, l’emploi des anxiolytiques est au contraire peu fréquent. Ces médicaments sont utilisés surtout dans le traitement des convulsions, et parfois aussi pour stimuler l’appétit.

L’intoxication des animaux domestiques résulte le plus souvent de l’ingestion accidentelle des médicaments laissés à leur portée, ou moins fréquemment de l’automédication (administration volontaire) par le propriétaire pour calmer son animal. Toutes les espèces d’animaux de compagnie : chat, NAC et particulièrement les chiens sont concernées.

Les premières manifestations cliniques d’intoxication apparaissent entre 15 minutes et 2 heures après l’ingestion.

Il s’agit essentiellement de signes neurologiques : au début on note parfois une phase d’agitation (surtout chez les chiens de petite taille), puis survient la somnolence, et si la dose est forte, apparaissent des troubles de la démarche, voire une incapacité à se lever ou se déplacer. Dans les cas graves, l’animal tombe dans le coma et l’intoxication peut parfois être mortelle. On peut observer aussi des signes digestifs (vomissement, hyper-salivation) et des signes cardio-respiratoires.

Lors de constat ou de suspicion d’ingestion, isoler votre animal dans un endroit calme et appeler le CAPAE ou votre vétérinaire traitant. En effet, même si le risque mortel ne survient qu’à dose très élevée, une surveillance de la fonction cardio-respiratoire et un traitement symptomatique peuvent être nécessaires. De plus, les animaux avalent parfois les médicaments avec le blister des plaquettes, d’où une possible occlusion ou perforation du tube digestif.

L’évolution est favorable avec la mise en place d’un traitement symptomatique. Notons chez le chat, la toxicité plus importante du zolpidem (Stilnox ®), somnifère apparenté aux benzodiazépines couramment prescrit chez l’homme.

Si vous avez été confronté à un problème d'intoxication de votre animal par les anxiolytiques benzodiazépines, vous pouvez déclarer le cas pour enrichir les références du Centre Antipoison Animal. Merci pour votre contribution.

Déclarer un cas d'intoxication par les anxiolytiques benzodiazépines


Tel 24h/24 7j/7 Votre animal est exposé à un produit toxique. Appelez le 02 40 68 77 40